Projet SODALITE

Descriptif du projet


Enumération des cas d’usages :

Optimisation des stocks inter-îlots d’une ligne de ferrage PSA,
Optimisation des diagrammes automatologiques (PSA),
Simulateur d’assemblage des tranches d’un navire (Naval Group),
Equilibrage d’une ligne d’assemblage (Safran).

L’objectif du projet Sodalite est d’abord de réduire cette « discontinuité numérique » au travers d’une architecture originale fondée sur :

Une notion de « modèle unique » matérialisée par un langage de modélisation dit « langage pivot » (CEA List),
Une configuration du logiciel Karren (DPS) pour garantir la cohérence des données issues de différents modules de simulation/optimisation, qui sont réinjectées dans le « modèle unique »,
Des connecteurs qui interfacent ces modules de simulation/optimisation à l’architecture Sodalite.

Les innovations majeures


Langage pivot

Standardisation des différents points de vue

Jumeau numérique

Pour la conception et l'évaluation

L'optimisation

Par association d'algorithmes avancés à la simulation

Contribution et bénéfices de chaque partenaire


DPS : Un connecteur entre Papyrus et Karren qui permettra de synchroniser les paramètres de simulation entre les différents systèmes qui implémenteront le langage pivot.
Bénéfices : Intégration du logiciel Karren et de sa méthodologie dans un contexte Manufacturing (Karren étant plutôt dédié à l’origine aux activités d’Engineering) + Enrichissement de la gamme de connecteurs

Sherpa : Une bibliothèque spécifique PhiSim pour la simulation des systèmes de fabrication et un modèle de simulation de la ligne de ferrage interconnecté avec l’optimiseur.
Bénéfices : Adaptation de notre méthodologie au processus de fabrication et évaluation sur les cas d’usages projet + Expansion du périmètre d’utilisation de Phisim sur la modélisation et simulation des processus de fabrication.

3DS : Un démonstrateur du modèle numérique pour le macro-planning d’une ligne d’assemblage (UC Naval Group)
Bénéfices : Implémentation dans la 3DEXPERIENCE de manière à y connecter des solutions tierces comme DPS, Papyrus ou Sherpa.

CEA : L’implémentation du langage pivot dans Papyrus et une IHM de saisie des données d’entrée dans Papyrus.

Les partenaires projets



Projet MANIPRES

Manipulation précise de charge lourde

MANIPRES


Le projet d’innovation MANIPRES démontre la pertinence d’un robot collaboratif en situation d’assistance physique aux opérateurs sur l’assemblage précis de pièces lourdes et fragiles. (>60 kilos).

FactoryLab répond à un enjeu mutualisé initié par SAFRAN, PSA, le CEA List et Sarrazin Technologies. Cet enjeu est illustré par un cas d’usages SAFRAN qui souhaite réaliser l’accostage d’un module d’accessoires sur un moteur leap en assistant l’Homme dans ses mouvements afin d’éviter tout endommagement des pièces manipulées ou environnantes. Auparavant, ces tâches nécessitaient jusqu’à 2h30 de temps de montage imposant des efforts aux opérateurs. Grâce à MANIPRES, le temps de montage a été fortement réduit et les risques de collision entre deux pièces ont été supprimées.

Pour mener à bien ce projet d’une durée de 12 mois, un fournisseur de technologies a été sollicité : Sarrazin pour ses compétences en cobotique active multiaxe qui offre une grande maniabilité et une sécurité accrue grâce au contrôle intelligent de la vitesse. Couplé à cette expertise, le CEA porte la technologie de Sarrazin d’un niveau de TRL 6 à 8 grâce au portage d’une nouvelle génération de logiciels basé sur le contrôle temps réel des opérations.

La robotique collaborative #1

Découvrez le tournage sur le site de recherche du  CEA à Saclay et le site d'essai de Safran Aircraft Engines à Villaroche.

Les innovations majeures

dans le cadre du projet


Zéro effort

Niveau de frottement sec très bas (2%-3% de la charge transporté)  lui permettant des déplacements manuels submillimétrique et sans effort.

Anti-collision

Exploitation d'un modèle 3D de l'environnement du Cobomanip pour une fonction d'anticollision sur des obstacles modélisés.

Guide virtuel

Faciliter la tâche de l’opérateur grâce à une trajectoire prédéfinie directement implémenté dans le Cobomanip.

Le projet en chiffres

12

mois

4

membres impliqués

121.000

euros de budget


Projet AGORA

Assistance aux gestes pour le montage et la maintenance et aux opérations de contrôle par réalité augmentée

AGORA


Le projet d’innovation AGORA démontre la pertinence de la réalité augmentée sur des postes de montage et de contrôle de pièces en environnement contraint.

FactoryLab répond à un enjeu mutualisé initié par SAFRAN, PSA, Naval Group, le CEA List et Diota illustré au travers de 3 cas d’usages :

  1. Contrôle de la conformité de géométrique de tubulure (Naval Group)
  2. Aide à la pose de jauges de contraintes (SAFRAN)
  3. Aide en ligne au séquencement des actions dans l’assemblage d’un élément moteur (PSA)

Pour mener à bien ce projet d’une durée de 18 mois, un fournisseur de technologies a été sollicité : Diota pour ses compétences en logiciel de RA offrant simultanément une reconnaissance sans marqueur et une interopérabilité avec le système de l’entreprise. Couplé à cette expertise, le CEA a apporté des améliorations en termes de précision de calage de l’information inférieur à 0.5mm et une robustesse de la solution en environnement contraint.

La réalité augmentée #1

Découvrez le tournage sur le site d'essai de Naval Group à Lorient.

Les innovations majeures

dans le cadre du projet


Tracking précis

Positionnement d'une jauge sur un élément d'un moteur d'avion avec une précision de 0.5 mm (SAFRAN)

Tracking mobile

Contrôle à la volée d'éléments moteur automobile avec un important degré de liberté (PSA)

Tracking d'objets complexes

Contrôle de conformité sur des tubulures de navire sans arête vive et peu texturées (Naval Group).

Le projet en chiffres

18

mois

5

membres impliqués

798.000

euros de budget


Projet IMPROVE

Si nous revisitions le monde sensoriel sur les chaines de montage dans l’industrie de demain ?


Cette question est traitée dans le projet IMPROVE qui propose une interface Homme-Machine d’un niveau de TRL 7 et envoie des informations contextualisées au moyen de messages vibrosensoriels (haptiques) préférentiellement au poignet à un opérateur.

PSA comme utilisateur final de la solution

FactoryLab a répondu à l’une des problématiques de PSA qui souhaite mieux appréhender la diversité et la rapidité des tâches spécifiques menées par les opérateurs et de les alerter lorsqu’un changement de modèles de véhicules a lieu sur les chaines d’assemblage. Un opérateur pouvait effectuer jusqu’à 20 opérations en 1 minute ; la sollicitation cognitive est maintenant réduite et génère moins d’oublis. Ainsi, le projet conforte l’opérateur dans son rôle au cœur du système de production et affecte la productivité, la qualité et les conditions de travail.

14 mois, 504 k€ euros de budget

Pour mener à bien ce projet d’une durée de 14 mois, deux fournisseurs de technologies ont été sollicités : Goobie pour ses compétences en électronique miniaturisée et Magillem pour son savoir-faire d’éditeur de logiciel d’interprétation de données. Couplé à ces expertises, le CEA offre ses compétences dans le domaine de l’Interaction Homme-Machine et de la mécatronique des capteurs et des actionneurs afin d’optimiser la solution.

Les innovations majeures


Anti-collision

Utilisation d’asservissement pour faire de l’anti collision pour sécurité la tâche vis à vis du produit

Zéro effort

Niveau de frottement sec très bas (2%-3% de la charge transporté)  lui permettant des déplacement submillimetrique et sans effort.

Guide virtuel

Faciliter la tâche de l’opérateur grâce à une trajectoire prédéfinie directement implémenté dans le Cobomanip.

Les partenaires projets


D'autres applications


PSA

Accostage de la boite de vitesse d’un véhicule sur un moteur et montage de batterie dans un véhicule